L’arrière-plan géopolitique de la révolution de 1917

L’arrière-plan géopolitique de la révolution de 1917

La fin de la dynastie tsariste ne signifiait pas encore la fin de la Première Guerre mondiale pour la Russie. Et bien que l’une des raisons du renversement des Romanov était les difficultés de la guerre et la tension qu’elle imposait aux ressources humaines, à l’économie et à toute l’infrastructure sociale de la société russe, les forces qui arrivèrent au pouvoir après l’abdication de Nicolas II (le Gouvernement Provisoire constitué principalement sur la base de la franc-maçonnerie de la Douma et des partis bourgeois) continuèrent le cours de la participation de la Russie à la guerre aux cotés de la Triple Entente.

Tradition apophatique: le théologien Dionysius l'Aréopagite

L'œuvre de ce célèbre théologien et mystique chrétien, dont les écrits sont entrés dans la tradition chrétienne sous le nom de Denys l'Aréopagite, constitue un phénomène unique dans l'histoire de la pensée philosophique et religieuse. Il a exercé une influence considérable sur l'ensemble de la philosophie chrétienne, en Orient et en Occident, et par conséquent, d'une manière ou d'une autre, sur la pensée philosophique moderne depuis le Moyen Âge, dans laquelle les Aréopagites ont joué un rôle très important.

L'ABC des valeurs traditionnelles. Partie 1: La tradition

L'ABC des valeurs traditionnelles. Partie 1: La tradition

La première chaîne de télévision russe Tsargrad a lancé un nouveau projet télévisé, avec une série intitulée "L'ABC des valeurs traditionnelles". Il s'agit d'une série de conférences données par des experts, trois penseurs russes, sur les fondements de l'existence russe et sur l'avenir de la Russie. Ainsi, Konstantin Malofeev, Alexander Douguine et l'archiprêtre Andrei Tkatchev analysent les fondements de la politique d'État pour la préservation et le renforcement des valeurs spirituelles et morales traditionnelles, approuvés par Vladimir Poutine. La première section, introductive, traite de la Tradition elle-même.

La malédiction de l'Occident et le salut de la Russie

La malédiction de l'Occident et le salut de la Russie

Passons maintenant à une partie absolument différente de l'anthropologie : la manière dont la philosophie et la science de l'Occident moderne présentent l'homme, son essence, sa nature. Nous commençons presque toujours par des notions modernes, que nous tenons pour acquises ("le progrès est obligatoire"), et à travers leur prisme, nous nous tournons vers d'autres notions, par exemple pré-modernes. Avec un certain degré d'indulgence.

Le problème anthropologique en eschatologie

Le problème anthropologique en eschatologie

À notre époque, il est de plus en plus clair que l'homme lui-même, son existence même, est en question, et il est de plus en plus clair que nous vivons un moment critique, extrêmement critique de l'histoire, et il est possible (et même probable) que nous vivions la fin des temps.
Les épidémies et les guerres déciment des millions de vies et, suite à l'Opération militaire spéciale, le monde a été amené au bord d'une guerre nucléaire qui, une fois déclenchée, pourrait mettre fin à l'existence de l'humanité.

Entretien avec Alexandre Douguine, le philosophe « le plus dangereux d’Occident »

Tuer sur le front est une chose. Mais s’attaquer à des gens innocents, dont le seul crime consiste à avoir une vision critique de la politique globaliste ultra-libérale, est une autre chose. Ce passage des mots à l’action criminelle est à mon avis très sérieux parce que cela signifie que plus personne n’est en sécurité quand il critique les globalistes. C’est le signe qu’une nouvelle dictature arrive, la dictature libérale.

"They Live" - L'idéologie néolibérale et la façon dont nous pouvons voir la vérité à travers ces lunettes

Ce qui semble être une description de la réalité sociale de l'Occident du 21ème siècle sont les ordres donnés par les extraterrestres dans le film "Invasion Los Angeles" de John Carpenter, sorti en 1988. Ce fait n'est pas non plus un hasard, mais bien intentionnel.

Les conditions de notre victoire

Les conditions de notre victoire

Note du traducteur: Dans ce texte, qui a valeur de manifeste, Alexandre Douguine propose les mesures qui permettront de sortir la Russie de certaines impasses en lesquelles elle se trouve encore, en dépit de vingt ans de gestion poutinienne. Ces axes de réflexion valent également pour les pays d'Europe occidentale et centrale, Ukraine comprise. A chacun d'entre nous, en chacun de nos pays, d'adapter ces consignes à nos réalités nationales ou transrégionales (Euro-Regio, SarLorLux, Benelux, etc.).

Le deuxième monde, la semi-périphérie et l'État-civilisation dans la théorie du monde multipolaire

Le deuxième monde, la semi-périphérie et l'État-civilisation dans la théorie du monde multipolaire

Pour comprendre la transformation fondamentale de l'ordre mondial qui se déroule sous nos yeux, et surtout le passage d'un modèle unipolaire (mondialiste) à un modèle multipolaire, différentes unités conceptuelles et méthodes peuvent être utilisées. Ils devraient progressivement se développer en une théorie plus ou moins cohérente d'un monde multipolaire. J'ai proposé la première version de cette théorie dans mes livres "Multi-polar World Theory" et "Multi-polar World Geopolitics". Mais ce ne sont que les premières approches d'un sujet très sérieux.

Ordre katéchonique

Si nous considérons le problème du chaos dans une perspective philosophique et historique, il devient tout à fait clair que l'Opération militaire spéciale (OMS) relève de la lutte de la Russie contre la civilisation du chaos, qui est, en fait, la "nouvelle démocratie", représentée par l'Occident collectif et sa proxy-structure enragée (l'Ukraine). Les paramètres de cette civilisation, son profil historique et culturel, son idéologie en général sont assez faciles à identifier. Nous pouvons reconnaître le mouvement vers le chaos dès la première rébellion contre l'orbitalité, la hiérarchie, le volume pyramidal ontologique qui incarnait l'ordre de la civilisation traditionnelle. En outre, le désir d'horizontalité et d'égalitarisme dans tous les domaines n'a fait qu'augmenter. Enfin, la "nouvelle démocratie" et le globalisme représentent le triomphe de systèmes chaotiques que l'Occident peine encore à contrôler, mais qui prennent de plus en plus le dessus et imposent leurs propres algorithmes chaotiques à l'humanité. L'histoire de l'Occident à l'époque moderne et jusqu'à ce moment est une histoire de la croissance du chaos - sa puissance, son intensité et sa radicalité.

Une brève histoire du chaos : de la Grèce antique au postmoderne. Partie 2

Une brève histoire du chaos : de la Grèce antique au postmoderne. Partie 2

Il semblerait que l'Opération militaire spéciale (OMS) fasse référence à un conflit entre deux ordres mondiaux - un ordre unipolaire, représenté par l'Occident collectif et l'Ukraine, et un ordre multipolaire, défendu par la Russie et ceux qui sont en quelque sorte de son côté (principalement la Chine, l'Iran, la Corée du Nord, certains États islamiques, en partie l'Inde, la Turquie, mais aussi des pays d'Amérique latine en Afrique). C'est précisément le cas. Mais examinons le problème d'un point de vue qui nous intéresse et découvrons le rôle que joue ici le chaos.

Une brève histoire du chaos : de la Grèce antique au postmoderne. Partie 1

Les participants les plus réfléchis au front ukrainien notent le caractère particulier de cette guerre: le facteur chaos s'y est incroyablement développé. Elle s'applique à tous les aspects de l'OMS (Opération militaire spéciale), tant aux actions et stratégies de l'ennemi qu'à notre commandement, tant au rôle fortement accru de la technologie (drones et engins sans pilote de toutes sortes) qu'au soutien intensif de l'information en ligne, où il est presque impossible de distinguer le fictif du réel. C'est une guerre du chaos. Il est temps de revoir ce concept fondamental.

 

Dromocratie. La vitesse comme puissance

Dromocratie. La vitesse comme puissance

24.10.2022 - Dans le monde d'aujourd'hui, la vitesse joue un rôle énorme. En tout. Dans l'opération militaire spéciale en Ukraine, nous, Russes, avons constaté que dans la guerre - dans la guerre moderne - c'est également l'un des facteurs clés. Beaucoup, beaucoup - presque tout - dépend de la rapidité avec laquelle on peut obtenir les renseignements, les communiquer au commandement de l'unité de tir et prendre la décision de frapper, ainsi que de changer rapidement et de quitter l'endroit d'où les moyens de tir viennent d'être localisés. D'où le rôle énorme des drones, des communications par satellite, du temps de transmission des coordonnées de l'ennemi, de la mobilité des unités de combat et de la rapidité de la communication des ordres à l'exécutant. De toute évidence, cet aspect a été sous-estimé lors des préparatifs de l'opération militaire spéciale, et nous devons maintenant le rattraper dans un environnement critique.

Retour sur le discours historique de Vladimir Poutine

Retour sur le discours historique de Vladimir Poutine

06.10.2022 - Le 30 septembre 2022 a marqué un tournant historique. Ce jour-là, tous les événements récents, déjà d’une importance considérable, ont atteint leur point culminant. Le 30 septembre, tout était important : non seulement ce qui a été dit, ce qui a été fait, ce qui a été signé, mais aussi comment cela a été formulé, avec quelle expression du visage et avec quelle voix cela a été prononcé. Tout compte fait, c’était un tournant. Pas une routine, pas la continuation d’une tendance, mais un nouveau départ. Dans le platonisme, il existe un terme important, “epistrophê”, qui signifie en grec “changement brusque de direction”, “changement de ligne”, “changement de cap” et, dans son sens le plus sublime, “grand retour à la source”. Le 30 septembre 2022 a été un moment capital – dans la politique russe, dans le conflit ukrainien, dans l’histoire du monde.

Le discours fatidique de Poutine se prépare: trois scénarios

Le discours fatidique de Poutine se prépare: trois scénarios

22.09.2022 - Nous - soit la Russie et le monde - sommes maintenant dans une situation critique qui peut être résumée au schéma suivant: nous évoquons bien la situation en Ukraine, qui dégénère en un début de véritable guerre mondiale. Comme tout schéma, il simplifie la réalité, mais en même temps lui donne un sens et l'élève à une certaine structure probabiliste. Ce schéma comporte trois vecteurs objectifs de développements possibles et quatre versions de position subjective. Ainsi, une certaine asymétrie apparaît déjà au départ, dont la signification se révélera au fur et à mesure de la description du schéma.

La controverse eurasienne dans l'opposition en Russie aujourd'hui [1ère partie]

La controverse eurasienne dans l'opposition en Russie aujourd'hui [1ère partie]

Ces derniers temps, l'équilibre délicat perceptible dans le domaine de l'opposition politique et idéologique en Russie a commencé à être perturbé par une polémique croissante entre les "ethnocentristes" et les "Eurasiens", les "rouges" et les "blancs", etc. D'une part, cette polémique a clarifié les principes doctrinaux de ces diverses tendances, mouvements et partis qui étaient auparavant trop souvent vagues et seulement inconsciemment formulés. C'est un aspect positif. D'autre part, ce processus est le signe de l'entrée de l'opposition dans un schéma préparé par le Système, c'est-à-dire sa "conventionnalisation", sa domestication et sa "castration" dans des "jeux" parlementaires et partisans stériles. Il convient de noter que ce processus d'élimination de l'opposition non pas par la répression, mais par la domestication, la corruption progressive et la "stérilisation" a été brillamment élaboré dans l'Occident mondialiste. Selon les mots de Jean Thiriart : "Il y a deux façons de détruire une idéologie révolutionnaire (en particulier le communisme) : la bureaucratie et le parlementarisme".

 

Le concept du sujet pauvre

Le concept du sujet pauvre

Un trait caractéristique de la philosophie russe, selon certains historiens de la philosophie russe, est l'ontologisme de la pensée. La position de l'ontologisme en philosophie, contrairement à la position opposée du gnoséologisme, implique la considération primordiale non pas du processus de la pensée, mais de l'objet de la compréhension. Étant du côté de l'ontologique, nous cherchons avant tout à identifier et à répondre à la question : "QUOI est, QUOI est l'objet de notre connaissance, QUOI est le centre de notre intuition intellectuelle". Les adeptes du modèle ontologique cherchent avant tout à trouver, parmi tout ce qui "coule et change", un certain point fondamental, un point fixe, comme une grosse pierre dans une rivière de montagne au débit rapide. Et ce n'est qu'après avoir trouvé et saisi ce point d'appui, l'instance de l'être, que nous pouvons envisager notre processus de recherche intentionnelle de cette chose. Par conséquent, nous ne commençons pas à réfléchir à la pensée avant d'avoir défini ce qu'elle est et ce que nous pouvons comprendre. Les adeptes de cette méthode sont Parménide (idée de l'identité de l'être et de la pensée), Platon (recherche des idées en tant qu'instances réellement existantes) - qui ont tourné leur raisonnement vers la recherche d'une base immuable, porteuse d'être.

 

Darya Dugina à la 16ème conférence internationale sur "L'univers de la pensée platonicienne"

Darya Dugina à la 16ème conférence internationale sur "L'univers de la pensée platonicienne"

Nous publions le discours de Darya Platonova Dugina, qui fut chercheuse en philosophie politique à l'Université d'État de Moscou, prononcé lors de la 16ème conférence internationale sur "L'univers de la pensée platonicienne" à Saint-Pétersbourg du 28 au 30 août 2018.

Post-politique vs. politique existentielle

Post-politique vs. politique existentielle

Le 20ème siècle a été un siècle de rivalité entre trois idéologies. Certaines ont réussi à régner pendant plusieurs siècles (le libéralisme), d'autres pendant des décennies ou seulement quelques années (le communisme et le national-socialisme). Mais leur disparition nous semble évidente. Ces trois idéologies, filles de la philosophie des Temps Modernes, ont quitté l'espace de la politique. L'ère de la modernité a pris fin.

 

Existe-t-il une philosophie politique dans la tradition néo-platonicienne?

Existe-t-il une philosophie politique dans la tradition néo-platonicienne?

Friedrich Nietzsche, dans ses conférences sur la philosophie grecque, a qualifié Platon de révolutionnaire radical. Platon, dans l'interprétation de Nietzsche, est celui qui dépasse la notion grecque classique du citoyen idéal: le philosophe de Platon se place au-dessus de la religiosité, contemplant directement l'idée du Bien, contrairement aux deux autres catégories (guerriers et artisans).

 

De l'archéomodernisme à l'empire

De l'archéomodernisme à l'empire

11.08.2022 - Mon livre Archaeomodernism, dans lequel je décris ce qu'est ce phénomène en détail, vient d'être réimprimé dans notre pays. On peut dire que la Russie vit sous l'influence de l'archéomodernisme, qui est un processus où la société est divisée entre deux interprétations complètement différentes de la politique, de la culture, de la vie quotidienne, etc... Le phénomène, tel qu'il s'observe en Russie, est que la société, à la base, continue de vivre selon des modèles archaïques pré-modernes tandis que l'État, lui, a adopté des formes modernes occidentalisées.

Pages